La "prière".

22/7/2009

                                                                                                                                                             
Dans ce domaine délicat de la "prière", certains les adressent, en fonction de leur croyance, à Dieu, Marie, Jésus et tous les saints de la terre (les saints autre vaste sujet, mais restons dans celui abordé), alors que celui qui peut intervenir sur ses propres corps, dans le cas de maladies physiques, émotionnelles ou mentales, est notre propre être profond, notre parcelle Divine, notre Maître intérieur...celui que Durkheim (le Sage de la forêt noire) appelle notre être "Essentiel"...notre partie de surface étant l'être existentiel.
Nous pouvons appeler ceci la force de l'Esprit sur le corps (pour être plus exact, je dirai même sur les corps). C'est aussi pour cela que j'insiste tant sur l'aspect bénéfique de la pratique de la méditation, qui gommera jour après jour la séparation entre l'être existentiel et l'être Essentiel. Cette "demande" est le vrai secret de l'auto-guérison.....entre autres.

Je parle là de la "demande" pour soi (c'est celle que j'utilise le moins), mais c'est aussi à partir de notre Maître intérieur que nous pouvons aider les autres par la prière, car évoluant dans les plans les plus élevés (de l'être humain) il peut aussi, si cela ne contrarie pas un karma nécessaire à une purification bénéfique, intervenir en sollicitant lui-même l'Etre Essentiel de la personne à "guérir" ou à aider.

Plus le sollicitant a élevé sa conscience sur des plans supérieurs, plus sa prière sera, si cela peut et doit se faire, exaucée rapidement, car elle n'aura pas à franchir toutes les "épaisseurs" des plans inférieurs.

"Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas."

Hermès Trimégiste.

Donc tout est en nous...alors cessons de vouloir être assisté, nous sommes des enfants de l'Univers, des "Enfants des étoiles". Nous avons en nous des possibilités immenses, cessons aussi de parler de dons ou facultés, ce qui sous entend que certains sont favorisés ou pire ont de la chance...le hasard, la chance et son contraire n'existent pas !

La réalisation d'une "prière" n'est pas un hasard ou une chance, c'est la volonté profonde de notre propre esprit à agir sur sa matière, et il ne le peut que si il reçoit une demande directe, sincère et inconditionnelle de sa propre "prison" de chair qui exécute et expérimente son parcours dans le plan de l'épreuve (enfer de la mythologie chrétienne).

Cette "prière" peut engendrer un "miracle"...c'est à dire une guérison inexpliquée. Certains "décors" religieux favorisent ces "miracles", ils stimulent encore plus cette demande de l'être existentiel à son Être essentiel et alors l'action de l'esprit sur le corps n'est pas un vain mot cela devient une réalité. L'action d'aide du corps à l'esprit est la méditation....entre autres.
Si on pouvait recréer (et on le peut mais on ne le sait pas, on n'y croit pas) cette stimulation avec cette même intensité, cette même volonté, cette même FOI *, dans notre salle de bain, on obtiendrait le même résultat qui dérangerait alors certaines religions établies et une grande partie du corps médical.

Francis.

* Ma définition de la foi est une confiance totale et inconditionnelle en son Être intérieur, sa partie Divine.

Category : Mes réflexions et expériences spirituelles. | Write a comment | Print

Comments

christine girardot, le 12-08-2009 à 09:28:33 :

comme tu as raison...

J'adhère complètement à   cet article :
Tout est en nous, comprenons le enfin !
Cessons de toujours chercher à l'extérieur de nous une solution.

L.L.Pryaufeu, le 03-08-2009 à 06:26:29 :

Questionnement biblique

Cet article me rappelle certains passages de l'évangile (dont je n'ai qu'une connaissance limitée). En effet Jésus après la plupart de ses "miracles", dit à ses disciples que s'ils avaient ne serai-ce que mille fois moins de foi que lui, ils pourraient eux aussi faire des miracles. Il se dit aussi fils de l'homme et non fils de dieu... Une première révélation sur notre étincelle divine ?

| Contact author |