Catherine et les entités.

20/9/2008

                                                                                                                                                             
Bonjour Francis,
 
 
J'ai découvert, il y a deux jours, le forum de Martine mais aussi votre blog qui m'a fortement captivée.
 
Que d'expériences, à votre actif !! je suis assez impressionnée.
 
Aussi, je me permets de vous contacter, et vous me répondrez seulement si vous le désirez également, pour être quelque peu éclairée sur une expérience vécue en 2000 et pour laquelle je cherche encore à comprendre les véritables mécanismes qui l'on suscitée.
 
Alors, bien-sûr, j'ai beaucoup cherché, depuis, forums, lectures, afin de me faire une opinion la plus juste possible.
 
J'en ai conclu que j'ai vécu une possession dont voici succinctement le récit :
 
J'ai essayé l'écriture automatique il y a 6 ans. A ma grande surprise, le crayon est parti assez rapidement au début, puis de plus en plus vite par la suite, à tel point que j'avais du mal à suivre. Un esprit se présente par son nom et prénom, j'entame un dialogue, il répond, semble un peu perdu et content d'avoir quelqu'un à qui parler, je le connais, il est décédé par suicide six mois auparavant. Échange de quelques propos anodins, puis d'un seul coup j'entends « bois ton café, il va être froid ! » ce qui était vrai. A partir de cet instant la communication s'est poursuivie de façon auditive dans ma tête.

Pendant deux ou trois jours le dialogue se poursuit par intermittence, avec une tendance à commenter tout ce que je fais, puis un soir, c'est le réveil brutal : j'entends « …t'es vraiment conne de croire tout ce qu'on te dit… », je panique et réalise que je suis sous emprise d'une entité mal intentionnée. Je ne sais pas quoi faire en ce week-end de Toussaint, qui contacter ?
Que faire ? Que va-t-il m'arriver ? J'essaie de trouver l'adresse d'un exorciste, sans succès, et cette voix dans ma tête ne me quitte plus, il y a même alternance entre les interlocuteurs, principalement une femme, puis d'autres, chacun prend la parole sans prévenir, je ne sais jamais qui me parle, mais la femme est terrorisée de sa situation et me transmet sa peur, j'ai des frissons, des tremblements incontrôlables dans les jambes et puis elle se met à parler par ma bouche, le débit de paroles est très rapide, je suis un peu essoufflée, j'ai conscience de ce qu'elle va dire une fraction de seconde seulement avant que ses mots ne sortent de ma bouche, ma voix reste la même.

Les mauvaises entités me professent des mensonges et mauvais conseils à chaque instant, en les écoutant par naïveté, je ne fais qu'augmenter l'emprise qu'elles ont sur moi, je m'affaiblis et perd par moment ma lucidité, sans m'en rendre compte, je suis de plus en plus fatiguée, elles m'ont parlé durant toute une nuit où le côté droit de mon corps est resté comme paralysé, ce fût un délire mental ininterrompu.

L'expérience prend fin chez un médium qui prend en charge ces entités par la prière, quand j'ai franchi la porte de sa maison, tout c'est arrêté d'un seul coup ! Ce monsieur finit par me dire que j'ai la même protection spirituelle que lui. Fin

Voilà, j'espère ne pas avoir été trop longue et vous remercie vivement de l'intérêt que vous apporterez à mon témoignage.
 
Très cordialement
 
Catherine.

Bonjour Catherine
 
Histoire très intéressante, surtout pour un "spécialiste" de l'écriture automatique. Cela montre qu'il ne faut pas s'aventurer dans un domaine sans avoir acquis d'abord une certaine connaissance.
 
Je n'écris pas mais je déclenche ce moyen de communication chez les autres. Ces "canaux" me servent de téléphone et c'est moi qui dirige et contrôle la séance. Pour dominer et même empêcher des entités du bas astral d'intervenir il faut sois même avoir atteint dans cette incarnation un niveau spirituel largement au-dessus de ces dernières.
 
Ce sujet est très vaste et très passionnant et le principal est que cela se soit bien terminé pour vous.
 
Puis-je placer votre message sur mon blog, avec juste votre prénom en signature ?  Il est très instructif et peut mettre en garde les apprentis "scribes".
 
Je reste à votre écoute pour des questions plus précises. Si vous passez du coté de Marseille.........
 
Cordialement, Francis.


Merci pour votre réponse rapide, je suis entièrement d'accord avec vous, plus on a de connaissances et plus on est "armé" face aux obstacles rencontrés.
 
Je me suis dit que les vrais médiums sont finalement ceux qui naissent avec cette faculté ou alors qui la découvrent subitement suite à un évènement précis comme une NDE par exemple.
 
Pour les autres, qui se lancent dans l'apprentissage médiumnique, c'est beaucoup plus risqué, et ma foi, est ce bien raisonnable de s'engager dans ce domaine ???? ne joue-t-on pas là les apprentis sorciers ???? Je m'interroge.....
 
Parallèlement, je me dis que celui qui ne tente rien, ne découvrira jamais rien, non plus, donc c'est un questionnement qui revient sans cesse dans mon esprit, ne sachant pas quelle est la bonne optique....

Voilà, Francis, merci encore pour votre écoute, je suis heureuse de pouvoir échanger avec vous.
 
Au plaisir de vous lire...

Catherine


Category : Témoignages de visiteurs et beaux textes. | Write a comment | Print

Comments

Sho, le 05-05-2010 à 10:30:07 :

Passeurs d'âmes !

Salutation, Très instructive cette article, je suis devenue passeurs d’âme au fil de mon évolution spirituelle, j’ignorais même qu’il y avait un mot pour ce type d’activité et qu’il s’agissait même d’une profession. Disons que ceux sont les différentes épreuves que m’a infligé la part d’ombre du monde invisible qui a été l’élément galvanisant de ma quête en l’au-delà, j’y ai survécut c’est l’essentiel. Ainsi, j’ai toujours été méfiant de ma clairaudience parasité depuis longtemps par 1 mauvaise entité, par contre au fil du temps, il y avait quelque chose que je ne m’expliquais pas, c’était la nuit, une fois relaxé dans mon lit, je voyais des visages apparaître dans mon esprit parfois avec une clarté que je me demandais de qui pouvait-il bien s’agir ? Puis après ce n’était plus des visages mais des présences, juste là dans ma chambre à attendre, ça pouvait être un adolescent, une fillette, une femme qui souvent m’envoyaient des messages télépathiques de leur vie, enfin de leur ancienne vie humaine, j’ai pris beaucoup de temps à comprendre qu’il s’agissait d’esprit de défunt. Contrairement à certaine entité, vu que j’ignorais leur nature à une époque quand je leur sommais de partir, ils partaient aussitôt pour ne jamais revenir ce qui était assez rassurant. Puis, un jour, avec toutes ces visites nocturnes dont le but véritable m’échappait complètement, j’eus l’idée et j’ignore comment de me concentrer sur une des ces entités puis soudain, une vague d’énergie se mit en branle, elle semblait venue d’un lieu plus éloigné et inondé l’esprit du défunt. Plus je me concentrais, plus je sentais la présence de l’entité diminué comme si elle commençait à s’éloigner vers quelque chose de très lointain jusqu’à ce qu’elle disparaisse complètement et bizarrement vers les derniers moments, cela me procurait un bien être inouïe. Pas de remerciement, mais l’entité était comme chez elle, à sa véritable place, ça faisait un bien fou de constater que les choses étaient en ordre. C’est à ce moment là que j’avais compris que j’avais aidé le défunt à partir vers quelque chose de plus élever, c’est comme ci j’avais alimenté un passage ou abaisser un pont entre deux rives ou établi une connexion entre deux mondes qui devait se mettre d’accord sur le plan des énergies. Normalement, j’accorde deux passages par jour la nuit en général, plus ça me fatigue, parfois, je dis à l’entité de repasser le l’en demain lorsque je serais plus apte mentalement et je suis toujours surpris de le revoir pile au rendez-vous. En général, lorsqu’il s’agit d’esprit défunt d’enfant ou de bébé, je me décarcasse pour les venir en aide aussitôt, ces esprits malgré la mort gardent leur comportement humain du même âge et l’idée de leur mort m’est insupportable. Voilà, c’est à peu prés, tout, de ces expériences je n’ai jamais sentis la moindre forme de peur de prés ou de loin, contrairement à d’autre. Ce sujet me fait vraiment plaisir, j'aurais jamais pensé que d'autre individu que moi s'adonnait à ce type d'activité, cela me permet de comprendre dorénavant son importance, je regrette sincèrement tous ces esprits de défunts que j'ai envoyé baladé parce que j'ignorais tout de leur besoin. Au plaisir de vous lire.

| Contact author |