Joss et Padre Pio.

14/8/2008

                                                                                                                                                              
Quelques mois après mes premières expériences de déclenchement, chez les autres, du mécanisme d'écriture automatique, je surpris mon amie Joss en train de pratiquer très discrètement cette "discipline". Cette dernière ne savait pas que je commençais à acquérir de l'expérience avec ce système de communication un peu particulier.
Sa surprise passée, elle me raconta son parcours de scribe :

"Il y a environs deux ans, j'ai fait une petite dépression nerveuse à la suite d'une rupture, ayant lu quelque part que l'on pouvait communiquer avec les "esprits", j'ai donc essayé de prendre contact avec Padre Pio.



Après quelques essais infructueux, ma main et le crayon se sont déplacés sur mon bloc et j'ai commencé à dialoguer avec mon Saint préféré. Depuis nous communiquons régulièrement et il me donne beaucoup de conseils pour gérer mon quotidien.
A mon tour, je lui ai raconté mes expériences dans le domaine de la recherche spirituelle, mise en confiance, par mon amitié, mon âge et ma progression, elle accepta de ma faire lire cette "conversation" en cours.
Le dialogue était très beau, très noble, très simple.........mais quand "Padre Pio" lui donna quelques avis et conseils sur sa dernière tenue vestimentaire et sa coiffure, je ressenti et compris rapidement qu'il y avait un gros HIC !

Sans lui montrer mon scepticisme quant à la qualité du saint qu'elle avait au bout du fil, je lui ai proposée d'échanger quelques mots avec ce dernier.
Ravie de partager, ce gros secret avec moi, elle devint alors mon téléphone (canal). Je posais quelques petites questions apparemment anodines à notre curé italien et à la stupéfaction limite colère de Joss, j'attaquais avec fermeté ce dialogue :

Q : Qui es-tu vraiment ?

R : Padre Pio.

Q : Je te repose la même question, mais ne me mens pas, qui que tu sois je te promets de continuer, via Joss, à dialoguer avec toi et de t'aider.

Mon amie était abasourdie par mon comportement totalement inattendue pour elle, je posais mes deux mains sur ses épaules et l'incitais d'une pression à continuer à écrire.........Le crayon ne bougeait plus.

Q : Regarde mon cœur, regarde mes auras et tu verras que tu peux et dois me faire confiance !

Le crayon se déplaça très lentement et nous pûmes lire en toutes petites lettres : "Je m'appelle Denise, mais comme Joss voulait discuter absolument avec Padre Pio, je n'ai pas osé dire qui j'étais vraiment, de peur qu'elle me rejette et comme j'étais un peu perdue dans le noir et la solitude, j'avais besoin d'une amie pour discuter et depuis je suis moins seule et j'attends tous les jours, avec impatience, nos communications".

Je vous passe la suite qui fut assez longue et émouvante, mais sachez que Denise à accepter, avec notre aide, de sortir de l'errance et de monter à la Lumière.

Joss, fut tout d'abord très déçue, mais je pris le temps de l'instruire sur ce vaste sujet que sont les différents plans et leurs locataires.

Francis.


Category : Mes réflexions et expériences spirituelles. | Write a comment | Print

Comments

 astral, le 01-10-2009 à 12:31:10 :

Réponse à Marianne.

Ce n'est pas ta main qui veut ça....c'est une entité qui utilise ta main qui veut communiquer avec toi. A toi de décider, mais c'est là qu'il faut la Connaissance des plans et de leurs locataires.
L'exemple de Joss (et padre Pio) est instructif.

La progression spirituelle se fait par la pensée juste, la parole juste et le geste juste....L'Amour inconditionnel de sois même et ensuite de son prochain....le tout saupoudré d'Altruisme (mot très peut utilisé dans la langue "humaine").

Bise, Francis.

Marianne Tesson, le 30-09-2009 à 11:41:52 :

Ecriture

Francis, Tout d'abord merci pour votre réponse et pardon pour le " Madame". J'ai une question, je conçois bien le fait que je n'ai pas la connaissance et l'élévation spirituelle pour pratiquer l'écriture automatique sans "danger" mais ce n'est pas moi qui cherche à le développer mais c'est ma main ( comme au moment ou je vous écris) qui m'appelle, qui est chaude et qui me fait des fourmis. Dois je ne pas en tenir compte et faire comme s'il n'y avait rien ? ou je me dis que peut etre qu'il y a un message important derriere cela. De plus est, quel conseil pourriez vous me donner pour travailler sur mon éveil spirituel ? Merci encore pour votre réponse et votre aide. Marianne 26 ans

| Contact author |