Le maître indien.

8/7/2008

                                                                                                                                                              
Une amie, qui m'a enseigné au début de ma "curiosité spirituelle" (je n'ose plus dire mon éveil, clin d'oeil à Marc  ), les bases de la doctrine théosophique, m'a inscrit pour passer trois jours dans une communauté ayant pour Gourou un Indien. Cette rencontre se déroulait dans un château du coté de Dijon  .

Nous sommes arrivés en fin d'après-midi et comme nous devions rencontrer le Maître seulement à la première méditation qui devait avec lieu le lendemain à cinq heure du matin, j'en ai profité pour circuler au milieu des disciples venus des quatre coins de l'hexagone et même plus.
Beaucoup avaient des tenues du type oriental et des airs de "baba-cool", j'ai vite été abordé par des personnes très gentilles et qui apparemment m'aimaient déjà. Bref ! Tout le monde se tutoyait et tout le monde s'aimait (j'ai même cru un instant que j'étais au club med).
J'ai dormi, à la spartiate sous une tente, dans un lit de camp. J'ai eu beaucoup de mal à trouver le sommeil car mon voisin immédiat, qui ressemblait un peu à John Lenon, ânonnait des mantras tibétains, devant un petit pot où brûlait de l'encens.

A cinq heure du matin, je me suis rendu, dans une très grande salle ouverte, pour faire connaissance du fameux Maître Indien et pour participer à la grande méditation collective.
Les places les plus proches du siège du gourou étaient déjà occupées par des disciples qui, pour être plus près et peut être pour être remarqué par l'initié, étaient arrivés bien avant l'heure prévue. Beaucoup avaient des tenues orientales propices à la méditation et même des petits sièges plats qui rendaient la discipline plus confortable, bref ! Des pros. J'étais en jean et tee shirt, je me suis placé au fond, habitude que j'avais déjà prise à l'école.
A six heure est arrivé........ le second et remplaçant du grand Maître, car ce dernier, étant fatigué, dormait encore.
La méditation collective commença. Mon amie m'avait prévenu que j'allais ressentir des choses exceptionnelles, que j'allais être transcendé par les auras du Maître et envahi par l'égrégore de cette communauté en dévotion.

Je n'ai rien ressenti , alors que mes méditations quotidiennes, m'apportaient toujours un grand bien-être et souvent de nouvelles expériences extra-sensorielles.
J'ai pris mon sac, le train pour Marseille et je suis rentré chez moi. Sur les trois jours, je suis resté quelques heures et je n'ai jamais rencontré le "Maître". Cette expérience m'a coûté une petite somme d'argent sympathique, mais pas de regret puisque......Tout est parfait.

Francis

Category : Mes réflexions et expériences spirituelles. | Write a comment | Print

Comments

gouttdo, le 18-11-2010 à 23:32:24 :

Le maître indien

hi hi hi, j'avais écrit tout un speech par rapport à ce thème abordé...
et en une manip. maladroite tout a disparu...

Tout est juste...

Bises.

Marie-Ange, le 03-10-2010 à 20:58:30 :

ahah

mort de rire !!!
je dois participer à un week-end méditation là-bas dans 2 semaines

| Contact author |