Réflexions nocturnes.

7/7/2008

                                                                                                                                                              
Il est 04 h 42mn, petite insomnie, je n'ai trouvé que mon clavier et mon blog pour m'occuper. Je devrais plutôt appeler cela "élucubration nocturne"  .

ECM, Expérience de Conscience Modifiée. Pourquoi "modifiée" ? J'utiliserai plutôt le terme "élargie". Des scientifiques, des psychologues, des mystiques, des spiritualistes, nous disent que nous n'utilisons qu'une faible partie de notre cerveau, donc de nos possibilités, plus ou moins 10 /100 disent-ils. Où sont donc ces 90/100 non utilisés ?
Si, comme je le crois, ce cerveau n'est qu'un émetteur-récepteur de notre corps physique qui permet la liaison vers nos corps subtils ? Nous pourrions alors penser que nous n'utilisons que 10/100 de notre conscience et non de notre cerveau.
Donc, pour évoluer, pour comprendre et expérimenter, il ne faut pas modifier la faible partie de sa conscience, il faut l'élargir.
Je pense également, concernant les corps subtils, que le plus éphémère, le moins permanent, le plus grossier, le moins efficace, est le corps physique, le corps matériel.
C'est donc ce dernier qui n'utilise qu'une faible partie de notre réalité et nous pouvons penser que les corps qui suivent (la fameuse poupée russe) en utilisent plus.
Donc élargir sa conscience vers son centre, vers le corps le plus subtil, le plus permanent pour ne pas dire éternel ou divin, nous donnerait la possibilité de découvrir et d'utiliser une partie (restons modeste) de ces 90/100.
Nous sommes, en quelque sorte, un iceberg humain 10/100 émergé et 90/100 immergé (faudra qu'un jour on m'explique pourquoi il y a un "m" à "émerger" et deux à "immerger").
De là à penser et même à conclure que lorsque nous sommes actifs dans notre corps physique, avec ce petit pourcentage, nous dormons et que lorsque nous sommes au repos (sommeil pour les uns et sommeil ou méditation pour les "autres"), nous sommes vraiment éveillés *.
Nous pourrions alors dire d'un individu qui élargirait sa conscience jusque dans son corps divin, qu'il est éternel, ou peut être faut-il dire le contraire : il a élargi sa conscience jusque dans son corps éternel, donc il est Divin.
A partir de cette réflexion, ne pourrait-on pas penser que tous les corps divins de tous les êtres humains (et même plus) ne font et ne sont qu'Un et que cette Unité est Dieu ?

* Vous comprenez mieux mes appellations de "dormeur, rêveur et éveillé".

Je pars me recoucher.

Francis   

Category : Mes réflexions et expériences spirituelles. | Write a comment | Print

Comments

 astral, le 07-01-2011 à 16:32:01 :

Réponse à bubleduble.

Sympa de lire ça....Cet article date de pas mal d'années....m'aurait-il plagié ? (humour).

Merci bubleduble d'avoir pris le temps de laisser ce petit commentaire à la suite de cet article.

@+++, Francis.

bubleduble, le 07-01-2011 à 16:11:56 :

conscience collective

"[...] tous les êtres humains (et même plus) ne font et ne sont qu'Un et que cette Unité est Dieu"

Un certain Dan Brown, écrivain connu depuis son fameux "Da Vinci Code" parle de cela avec quasiment les mêmes termes dans son dernier livre "Le Symbole Perdu" que j'ai adoré, comme tous les précedents.

 

 

 

Marie-Ange, le 03-10-2010 à 10:27:59 :

on émerge

logiquement ça devrait être inemergé !

im = in (devant m,b,p on rajoute un... )
radical + mot = immergé
Un coup de chance, c'est surement la seule règle de grammaire que j'ai retenu

L'oiseau, le 26-03-2009 à 19:50:18 :

Chacun est un reflet de Dieu qui s'ignore encore.

Sur le sujet de ""Réflexions nocturnes", page 8 daté du 7/7/2008.

Tu termines en disant: " Ne pourrait-on penser que tous ces corps humains (et même plus) ne fassent qu'un et que cette unité soit Dieu ?"

Je pense moi aussi que tout ce qui existe est lié. Ainsi, sur terre, tous les organismes vivants, hommes, animaux, végétaux et même les minéraux, forment une unité, ils sont liés et bien que nous ne nous ne nous en rendions pas compte nous sommes tous en symbiose, notre planète et tous les êtres; chacun concourant au bien être de tous; c'est pourquoi la disparition d'une espèce d'êtres vivants est une atteinte à l'ensemble.

Autre chose; de même qu'un prisme ou de simples gouttes d'eau peuvent diffracter la pure lumière blanche et la décomposer en les sept composantes qui forment les tons de l'arc en ciel, de même, les plus sublimes vibrations de Dieu, en se manifestant par la formation de sa création, font paraître ces millions de composantes qui forment la Vie sous toutes les formes que nous connaissons et celles que nous avons encore à découvrir. Chacun de nous est un reflet de Dieu qui s'ignore encore.

Amitiés,   L'oiseau

| Contact author |