Le petit citronnier et le "fada*".

6/7/2008

                                                                                                                                                              
Je suis allé, il y un mois environ, jeter quelques vieux cartons à la décharge de mon village. Après les avoir envoyé dans la benne réservée à cet usage, je m'apprêtais à partir, lorsqu'un appel, résonna dans ma tête "ne me laisse pas !". Surpris, je jetais un œil circulaire sur l'ensemble du site qui regroupe, dans une grande fosse, six grandes bennes à usages différents selon les éléments à jeter.

Pensant avoir rêvé, ce qui m'arrive assez souvent étant un méditatif-contemplatif naturel, je me dirigeais vers ma voiture et de nouveau j'entendis dans ma tête ou mon cœur, je ne sais plus très bien "ne me laisse pas !".
"Francis, fais le tour de toutes les bennes, il doit y avoir un animal blessé quelques part".
D'ailleurs, à ce sujet, les enfants de mon village ont pris l'habitude de m'amener les oiseaux blessés ou tombés du nid, ceci depuis que j'ai soigné et complètement rétabli une jeune pie. Le jour de sa remise en liberté, les jeunes Bédoulains et Bédoulaines étaient présents et ce fut l'occasion de discuter avec eux du respect que l'on doit au monde animal.

Bref, revenons à la décharge  . Je fis donc le tour et l'inspection de chaque container, à la recherche de ce SOS reçu.......rien. Je regagne donc ma voiture pour la seconde fois et longeant celui réservé aux végétaux, j'aperçois, sur un gros tas de branches coupées, un petit arbre déraciné, sans feuilles et apparemment mort. Le container étant profond et ne sachant pas si cet arbrisseaux était "encore vivant", je le fixais avec le regard du "rêveur" afin de percevoir son aura énergétique. Je distinguais alors un halo lumineux, de couleur jaunâtre mais encore légèrement mouvant, ceci sur une faible partie de l'ensemble du tronc et des branches.
Alors, sans hésiter une seconde, je suis descendu dans la benne et je suis reparti avec mon nouvel ami à l'arrière de ma voiture.
Octavie mon âme sœur, amusée, me dit "alors, maintenant, en plus des animaux, voilà que tu récupères des végétaux et en plus il est mort". "Non, puisqu'il m'a appelé à son secours". Ma réponse ne la surpris même pas, car depuis 16 ans d'expériences spirituelles, elle en a vu (comme les auras) de toutes les couleurs.
J'ai taillé toutes les branches desséchées de mon petit arbre, je l'ai rempoté avec beaucoup d'Amour, je l'ai arrosé avec une "potion vitaminée" et je l'ai placé bien exposé au soleil, dans ma petite cour de maison rurale.

Je pensais que c'était un bougainvillier (je n'y comprends pas grand chose en petits arbres dénudés). Depuis il a fait de belles pousses et même un début de petite fleur. Ce matin, un ami, le jardinier municipal du village, en le voyant s'exclama "Il est beau ton citronnier".
Coïncidence, certainement, mais depuis une partie de mon enfance passée en Tunisie, j'adore les citrons et les citronniers qui embellissaient notre jardin de Carthage.



Le voici, ce jour au milieu des belles de nuit et d'un plan de tomates, il est "chargé", pour la première fois, d'une dizaine de bébés citrons.

Le 18 03 09 :

Citronnier


Nous somme le 20 août 2009, voici une nouvelle photo de mon petit arbre, il a gardé sa production de deux fruits nés en juillet 2008 et, comme vous pouvez le voir en partie sur cette photo, un cheptel de sept petits citrons contraste avec les "anciens".
Est-ce normal, ou est-ce irrationnel ???


Citrons

Francis

* : Fada = gentil fou en provençal.

Category : Mes réflexions et expériences spirituelles. | Write a comment | Print

Comments

UnpeudeLune, le 25-05-2009 à 10:45:57 :

RayondeLune

Tu nous transportes à la fois dans un monde merveilleux, irréel
et en même temps, oui, c'est bien notre monde, je le sais, je le sens.
Mais comment parvenir à le voir avec tes yeux ?
Beaucoup d'amour pour ce petit citronnier joli
et de soleil pour ses premiers fruits précieux.
Un simple merci, empli d'humilité et de reconnaissance.

petite elfe, le 23-05-2009 à 21:09:31 :

moi qui adore les citrons, je suis ravie...

hé bien, ce petit citronnier a eu de la chance de tomber sur toi, même si la chance ou le hasard n'existe pas, n'est-ce pas?

chicajoh, le 27-03-2009 à 02:22:42 :

L'homme qui parlait à l'oreille des citrons

Waw, ça c'est étonnant  Entendre l'appel au secours d'un citronnier presque mort.
J'ai toujours parler à mes plantes quand j'en ai eu, mais je ne me doutais pas qu'elles pouvaient m'entendre.
En plus j'ai jamais eu la main verte, alors que j'adore les plantes, ma sâle manie de tout aspirer fait que j'aspire aussi les forces vitales des plantes que j'essaye de faire pousser.
La première chose que je ferais quand j'aurais "changé" sera de m'acheter une plante verte
Johanna

 astral, le 18-03-2009 à 17:57:48 :

Carthage.

de 1954 à 1961, nous habitions Tunis et nous passions nos vacances à Carthage (rue Tanit). Nous avions des citronnier et des figiuiers dans notre jardin qui jouxtait la voie du TGM. Je mangeais les citrons encore verts.
Ma passion pour les monnaies impériales romaines (voir le lien vers mon site) m'est venue de cette époque où je grattais les talus pour trouver mes premières monnaies puniques, romaines et byzantines.

@+++, Francis.



Prânâ Shakti, le 18-03-2009 à 15:31:48 :

le petit citronnier et Carthage

En voyageant sur la toile à la recherche de l'Adi Shakti (que j'ai trouvé, dit en passant, car je me le chante à tue-tête et les mudrhas je me les imagine) je suis venue ici par curiosité saine et avec votre article, je me suis retrouvée projetée en 1965 où je me suis retrouvée en compagnie de ma tante en Tunisie entre autre Carthage et ces citrons doux...Jamais plus, je n'ai retrouvé ce goût à la fois suave et acide en même temps... Que vous ayez souvé ce petit arbre me touche... Ici le parfait exemple de vivre dans l'Unité...

Je reviendrais lire vos articles qui me passionne...

à bientôt

Hélène

| Contact author |