Les annales Akashiques (suite du M I).

6/11/2010


Les scientifiques affirment que nous n'utilisons qu'une faible partie de nos possibilités (environ 10%)...et si ce petit pourcentage représentait notre être existentiel, cette "main" plongée dans la matière ? (voir l'article précédent sur le Maître intérieur). Nous pourrions alors imaginer sans peine et sans retenue (pas de tiédeur dans ce domaine...le Maître Jésus n'aimait pas les "tièdes") que les 90% restants représentent notre Etre essentiel.
Ce dernier, dans les écrits de mon ami S., révèle qu'il puise ses réponses dans la Mémoire universelle. Les "génies" ne seraient-ils pas alors des êtres existentiels avancés qui utiliseraient plus de 10% de leurs possibilités et obtiendraient alors plus d'informations via leur Etre essentiel, ceci dans cette fameuse mémoire de l'Univers que les spiritualistes appellent les annales Akashiques ?

Une petite parenthèse :

Dans les différents extraits, cités dans l'article précédent, sur le Maître intérieur, celui de mon ami S. utilise souvent le mot "esprit" pour se définir...j'aime bien, car j'ai toujours employé ces trois termes : corps, âme, Esprit.
L'âme étant pour moi, dans mon vocabulaire non religieux, l'entité que nous sommes hors de son corps physique (véhicule matériel), donc encore loin de la perfection. Un imbécile qui meurt, reste un imbécile dans l'invisible et rejoindra le plan correspondant à son niveau spirituel atteint dans cette incarnation et c'est bien pour cela que l'on peut utiliser les expressions : Bonne âme, mauvaise âme, âme errante etc. Il faut distinguer, à juste titre, l'âme humaine de l'Ame divine, terme que certains emploient pour désigner l'Esprit cité plus haut. Toutes ces différentes interprétations terminologiques sont souvent cause d'incompréhensions ou malentendus...Le M I de S., parlant de notre façon de communiquer, utilise le terme de "moyen archaïque".

Pour revenir à cette fameuse mémoire universelle, il m'arrive souvent de répondre à des questions dont je n'ai, au départ, aucune idée de la réponse à donner....je la découvre, avec étonnement, en même temps que mon ou mes interlocuteurs et j'ai fini par m'y habituer.

Voici ce qu'en dit l'être profond de mon ami dans un dialogue daté du 30 novembre 1991 :

Q : Qu’est donc “la mémoire universelle” ?

R : La mémoire universelle  est la somme des “connaissances” acquises par l’homme grâce à sa réflexion.
Cette mémoire est présente  à degré plus ou moins important en chacun de nous. Les réflexions des générations antérieures ont fourni à chacun de nous des acquis qui nous permettent de réfléchir  “plus loin” qu’elles-mêmes n’ont pu le faire.
C’est en quelque sorte le patrimoine spirituel de l’humanité.

Q : En ce moment puisons-nous dans la mémoire universelle ?

R : Seulement dans la part de celle qui réside en chacun de vous.

Q : Est-ce une étape indispensable, pour évoluer, de puiser dans notre mémoire universelle ?

R : Cette “mémoire” n’est pas aisément disponible. Pour y accéder, il faut nombre d’efforts et de réflexion.

Q : Y apportons-nous (S. et moi-même) notre contribution ?

R : Tous les instants de réflexion sont une façon d’accéder à ce “réservoir universel”, où même d’y apporter votre propre contribution. Toutes les réponses que vos réflexions vous apporteront, renaîtront de manière innée dans l’esprit de certains de vos descendants *.
Il est indispensable que ce phénomène existe, pour permettre à l’humanité de s’élever. Il est impossible pour un individu d’acquérir la somme des “connaissances” (comprendre “réflexions”) de l’humanité.  Pour progresser il doit donc avoir en soi de manière innée, une part de l’expérience de ces réflexions.
 

La méditation, qui est le transfert de l'énergie du corps dans l'esprit (je cite le M I de mon ami S.), reste pour moi le meilleur moyen d'accéder à son propre M I. Je devrais d'ailleurs employer plutôt le terme de "contemplation" qui est une méditation "ouverte", qui n'ambitionne aucun sujet précis, mais qui tout simplement laisse les corps : physique, émotionnel et mental au repos, pour justement permettre à notre Etre profond de venir en notre surface et nous proposer un ou plusieurs sujets de réflexion. Dans certains cas (concentration, douleur, exploit sportif etc.), l'esprit aide le corps. En contemplation, c'est le corps qui se met au repos, en état de veille, pour "aider" l'Esprit à prendre contact avec son enfant, son Serviteur dans la matière, ceci via notre intuitif** rendu disponible, réceptif et attentif par cette discipline incontournable à celui qui "Accepte de s'éveiller".


* Je pense que le mot "descendants" est, peut être, employé ici pour désigner les personnalités de nos futures incarnations et non dans un sens généalogique.

** Par "intuitif", je ne parle pas là, de clairaudience qui est une possibilité d'éveil du 5ème chakra ou de schizophrénie qui est une maladie mentale ou le "squattage" d'une entité de bas niveau.

Hanoi

Hanoi le 6/11/2010


Francis.

 

Category : Mes réflexions et expériences spirituelles. | Write a comment | Print

Comments

katerine, le 08-11-2010 à 19:11:08 :

Bonjour!

Bonjour et merci de venir transmettre et partager! J'admire ta façon de chercher à comprendre, à définir, à poser des cadres! Pour ma part, je prends le chemin de la facilité en me disant qu'il n'est pas nécessaire de tout comprendre pour tout utiliser... Peut être que je suis fainéante... Sinon, pour les "génies" dont tu parles, tu penses à quoi? Les surdoués? Les grands artistes et les grands savants? On a repéré depuis quelques années et grâce à l'imagerie médicale qu'ils ont une autre manière de fonctionner d'un point de vue cérébral. Grosso modo (mais très grosso modo) c'est le nombre de connexions neuronales qui est plus élevé et certaine zones du cerveau plus développées. Alors je ne suis pas sûre qu'ils aillent puiser dans un réservoir qui serait akashique ou universel. Ils bénéficient de branchements différents qui leur permettent de capter ce qui est inaccessible à d'autres, de penser à ce qui ne vient pas à l'esprit des autres, de voir ce qui échappe au regard des autres, en un sens, c'est très isolant! Pour ma part, la question n'est pas forcément de savoir comment, mais pourquoi! Peut être que c'est comme ceux qui s'Eveillent, un choix d'incarnation correspondant au chemin parcouru sur d'autres plans...

| Contact author |